Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'AFB du FJT Cherbourg
  • : Blog créé et animé par les stagiaires de l'Atelier de Formation de Base du Service Formation du Foyer de Jeunes Travailleurs de Cherbourg-Octeville, dans le cadre d'un projet soutenu par le Contrat Urbain de Cohésion Sociale.
  • Contact

Téléchargements

logopdf.png
Compte-rendu d'une formation en atelier d'écriture

Recherche

277162 264270040270164 877868712 n

Archives

Partenaires

L'Atelier de Formation de Base du FJT appartient au réseau bas-normand des AFB, inscrit dans le Programme de Formation de Base de la Région Basse-Normandie et du programme IRILL de l’État, avec le soutien du Fonds Social Européen et du Conseil Général de la Manche. L’AFB du Foyer de Jeunes Travailleurs est implanté sur le territoire de la Communauté Urbaine de Cherbourg-Octeville dans le cadre d'un partenariat établi avec le CPS Formation.










Qui sommes-nous ?

Bonjour et bienvenue dans le blog de l’atelier de formation de base crée par Sophie Jégou (formatrice et "blogmaster") et animé par ses stagiaires.
Nous sommes les stagiaires de l’atelier de formation de base (AFB) du FJT de Cherbourg. Notre remise à niveau consiste à développer nos compétences de base en français et en maths afin de faciliter notre insertion sociale et professionnelle.
Hommes, femmes, personnes issues de l’immigration ou non, jeunes et moins jeunes, nous sommes les animateurs de ce blog qui aura pour fil rouge la mise en valeur de nos textes produits en ateliers d’écriture et l’ouverture culturelle qu’elle induit. Ces ateliers s’épanouiront entre autres autour du thème des cinq sens. Parallèlement à cet heureux « maniement des mots », de multiples moyens d’expression  seront également développés (arts plastiques et créatifs, art du doin-ankyo etc.).
Bonnes visites dans ce lieu d’expressions.
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 11:06
Petite interview de Marie Anne Bégué accordé à Sophie (formatrice) :

  Tes décors (pour le FJT) sont très inspirés de l’Afrique, es tu déjà allée en Afrique, si oui où et pourquoi ce choix très exotique ?

Oui, je suis allée un peu en Tanzanie et Zanzibar, mais ça n'a rien à voir avec le projet. L'idée de l'Afrique m'est venue tout simplement parce que je cherchais quelque chose pour "réchauffer" cette grande pièce un peu "hall de gare", la rendre donc plus "chaleureuse". Au départ j'avais surtout prévu d'intervenir sur les murs, mais leur côté granuleux m'a découragée, et je me suis donc contentée des portes. Normalement était aussi prévu un système de cloisonnement amovible avec des rideaux de grosses perles, idée difficile à réaliser, qui s'est transformée en cloisons de panneaux en voilage… mais qui n'est toujours pas réalisée !

 

 

Sais-tu inventer ou pars-tu de documents notamment photographiques ? 

 

Non, je ne sais rien inventer du tout ! Il me faut généralement partir de documents existants, photos, peintures, que je recadre, retravaille, transforme… C'est très difficile de créer "à partir de rien"…

 

 

Selon toi que peuvent  apporter de telles décos dans un lieu d'hébergement et de formation ? 

Hum… un peu de chaleur, de fantaisie, d'effet de surprise et donc peut-être favoriser la créativité… Je ne sais pas bien…un peu de "douceur dans un monde de brutes" ?

 

 

 

 

 

Quel est ton parcours, ton cursus artistique ? 

J'ai toujours dessiné… Après le bac, j'ai fait un an aux Beaux-Arts de Versailles, puis j'ai été admise à l'École des Métiers d'Art à Paris et j'en suis sortie après 3 ans avec un diplôme de "plasticien surface". Ensuite j'ai travaillé pendant 8 ans dans la déco et la peinture en trompe l'œil, quelques courts métrages, théâtres ou pubs, mais surtout chez des particuliers ou dans des hôtels, écoles, restos…

 

 

Quelle est la plus grande difficulté que tu rencontres dans ton travail sur les murs du FJT : format  … 

Pas de souci particulier, à part comme je l'ai dit le côté granuleux des murs qui annule tout effet de matière et rend difficile l'exécution d'un simple trait ! Dans la salle à manger c'est pas mal du tissu de verre, pas très agréable à recouvrir…

Sinon les contraintes sont habituelles à ce type de projet, à savoir essentiellement tenir compte effectivement du volume  de la pièce (il ne faut pas que les dessins soient trop "rikiki"), de la lumière, des angles de vue, et des couleurs existantes (dans la salle à manger, le rouge du mobilier, et des bandeaux et du self, est très présent. Il doit être intégré dans le projet pour créer une certaine harmonie).

Il s'agissait aussi bien sûr de créer une ambiance sympa et gaie…

 

 

 


As-tu d’autres projets après celui-ci ?



Non, rien de très précis… et je n'en cherche pas ! Toujours un peu de déco chez des copains à droite à gauche, et essayer de reprendre mes pinceaux pour peindre "pour moi", mais là c'est beaucoup beaucoup plus difficile ! Travailler sans "commande" et sans aucune contrainte extérieure me pose un vrai problème de choix : pourquoi peindre çà plutôt que ça ? Et pourquoi peindre d'ailleurs ?

La "déco" pure c'est beaucoup plus simple pour moi !

 

 

 

Des photos qui inspirent 

 

 

 

Dessins préparatoires

 

 

Parviens tu facilement après un projet assez long à repartir sur quelque chose de très différent (par ex passer de couleurs chaudes à du noir et blanc …)

Oui, sans aucun problème et c'est même ça qui est amusant. Mais maintenant je ne travaille plus vraiment, et si j'ai arrêté, c'est justement en partie parce que je commençais à tourner un peu en rond et à faire un peu toujours pareil… Ce genre de projet dépend beaucoup du "client" et de sa demande, qui est souvent assez répétitive, car en gros, il veut ce qu'il connaît et qu'il a vu ailleurs ! Sauf qu'ici j'avais carte blanche, grâce à Corinne et Thierry, et que j'ai proposé et accepté uniquement ce qui m'amusait, quel luxe !

 

 

 

 

  Recherche des harmonies de couleurs, des effets de matières                                Calque et quadrillages

 

 

 

Quelles sont les grandes étapes d’une réalisation de fresques comme celles que tu réalises en ce moment ?

Il faut d'abord trouver une idée, ce qui est parfois le plus difficile. Ici, "l'Afrique", ça a été rapide ! Ensuite, se documenter… Vive la bibliothèque !

Bien sûr il faut d'abord prendre les mesures et des photos, pour décider à quelle échelle réaliser la maquette (je fais toujours une maquette précise du projet pour que le commanditaire et moi sachions où nous allons !) Ici, la maquette est à 5 cm par mètre.

Ensuite je feuillette, (j'ai trouvé un merveilleux bouquin qui m'a fourni toute la base) griffonne, crayonne, peinturlure, découpe… jusqu'à ce que parvienne à un résultat qui m'excite un peu… C'est assez long : pour la salle à manger, environ une semaine.

Vient le dessin sur le mur, avec un agrandissement "au carreau" de la maquette. Un quadrillage du projet, reporté sur le mur (5 cm se transforment donc en 1 mètre sur le mur par exemple) ou quand on en dispose (je vais peut-être m'offrir ça pour la suite) un épiscope qui projette directement le dessin sur le mur, très pratique !

Enfin, j'attaque la peinture, d'abord les fonds (ici un effet papier kraft agrandi en particulier !) puis les motifs. Toute la difficulté étant de réinterpréter la maquette, pour arriver à un résultat intéressant à grande échelle : un petit gribouillis très joli en petit n'est pas forcément facile à rendre en grand, une imprécision dans un détail ne se voit pas sur le projet mais doit être réglée sur le mur !

 

 

 

  Ton travail est il visible sur internet, as-tu un site, un blog ? 

 

Non, parce quand j'ai arrêté d'être professionnelle dans cette branche (j'étais inscrite à la Maison des Artistes) il y a… plus de 15 ans je crois (!) on se contentait à l'époque d'un simple "book" avec des photos pour aller démarcher les clients potentiels.

Aujourd'hui, je ne cherche pas de clients, et je n'aurais de toute façon pas grand-chose à montrer !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 16:59
La maison Olympe de Gouges propose les lundis 04 mai et 18 mai et le mardi 02 juin un espace de paroles de 17h00 à 18h30 pour tous ceux pour qui : précarité,  petits boulots ou  chômage est le quotidien.
D'autres rendez vous seront programmés ultérieurement.
Si vous êtes intéressés pour y participer vous devez préalablement téléphoner  à Caroline au 02 33 01 89 90.






Sophie Jégou (formatrice)
Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article
22 avril 2009 3 22 /04 /avril /2009 10:46
Laurence Bellanger est venue le 31 mars nous parler du sida.
Elle a passé des photos sur la table et nous a demandé d'en choisir une qui pour nous représente le sida.
Elle nous a dit qu'une femme enceinte qui a le sida ne redonne pas forcément le sida à son bébé.


Pour cela il faut prendre un comprimé qui marche très bien.
Un couple qui veut avoir un enfant et dont le mari est porteur du sida peut avoir un enfant par insimination artificielle.
Il faut se protéger par les préservatifs pour ne pas avoir le sida. A ce jour c'est le meilleur moyen pour se protéger.
Le sida ne se voit pas sur le visage : un malade du sida c'est une personne comme une autre.
On ne peut pas guérir du sida mais il y a un traitement pour le ralentir.

Vanessa


Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 15:44
Les séances hebdomadaires se poursuivent avec Laurence Bellanger qui anime un atelier concernant la prévention du virus du sida.
Un atelier entièrement dédié aux femmes, un point essentiel pour libérer la parole des femmes et les mettre à l'aise.
De fructueux échanges grâce à Laurence !

Laurence Bellanger est la présidente de Caap Sida (qui a fêté ses 10 ans en décembre)  : Coordination des actions et acteurs de prévention du VIH et des hépatites. L'association  continue son combat contre la maladie, ses idées reçues, sa stigmatisation.

L'association assure des permanences au bureau des associations de l'hôpital Pasteur, mène des actions d'éducation à la santé et à la sexualité, des interventions en milieu scolaire, dans les centres de formation et d'animation, d'hébergement ou entreprises, et tient des stands dans des milieux festifs. 

Le grand message de Laurence reste de ne surtout pas hésiter à se rendre dans les centres de dépistage gratuit et anonyme.



Quelques infos pratiques :

Coordination des Actions et Acteurs de Prévention du VIH et des Hépatites

Bureau des Associations - CHLP - BP 208 - 50102 CHERBOURG OCTEVILLE Cedex

Téléphone Mobile : 06.68.13.45.73 - 06.07.09.33.54
Téléphone : 02.33.20.75.01 - Télécopie : 02.33.20.70.23
mail : caap-sida@wanadoo.fr

Sophie Jégou (formatrice)

Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article
13 avril 2009 1 13 /04 /avril /2009 11:32


Samedi 21 mars a eu lieu la remise des prix en récompense des poésies produites pendant "le printemps des poètes". Plusieurs stagiaires de l'AFB avaient pour l'occasion écrit des poèmes et les avaient illustrés (collage d'images glannées sur internet, créations plus personnelles ...)
L'adjointe au maire à la culture (MMe Lydia Thieulent ) était présente à cette occasion.
Bravo à : Vanessa, Aurélienne, Mathilde, Alberte, Jérôme, Habsetou, Van, Maghnia, Aysé, Zahra, Souad pour leurs écrits !

                         Sophie Jégou (formatrice).






 



Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 15:25


Ci dessus Amélie

Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 10:00

Le  05/03/09 nous sommes allées visiter une exposition de meubles rénovés à la salle des fêtes de Cherbourg.




Les décorateurs de ces meubles sont des personnes de
" l'atelier bois du CPS" qui renovent des vieux meubles.



Les vieux meubles sont des dons.Ils les posent, les peignent et les vendent pour avoir des fonds. C'est une très bonne idée de faire ça. Au lieu de jeter nos vieux meubles, on peut leur donner et ils leur redonnent une seconde vie.


Ci dessus Virginie devant sa réalisation.


Celui qui m'a beacoup plu c'est la petite table basse en mosaïque, et le meuble avec les lézards aussi. Tous les meubles étaient très jolis. Les prix sont, en plus, abordables.


Vanessa




ci dessus le groupe de stagiaires de l'atelier bois  avec Valérie Francisque (formatrice au CPS) et Annie Guillerm (accompagnatrice sociale au CPS)
Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 12:16
En Octobre dernier nous avons eu la chance d'être accueillis par MMe Merlin qui s'occupe des archives de la bibliothèque de Cherbourg.
Véronique a surpris les stagiaires qui ne se doutaient pas forcément qu'une bibliothèque pouvait regorger de tels trésors  !!!
Effectivement derrière les livres en libre emprunt, il y a tout une collection d'archives à l'abri des regards.







Nous avons pu aussi profiter de l'expo de dessins de la collection de JC Arnault et des illustrations de André François.






Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article
8 novembre 2008 6 08 /11 /novembre /2008 13:50

Mardi 21/10 nous sommes allés à Octeville avec Sophie à la maison Olympes de Gouge, c’était une matinée agréable, un petit déjeuner nous a été servi ...



Suite à ce déjeuner, on nous a présenté différentes personnes qu’on ne connaissait pas : des personnes de la MEF (maison de l’emploi et de la formation) de la MIF (mission d’information sur la formation).


 On a eu des infos pour trouver des renseignements sur les formations, mais pas seulement on a eu aussi des infos sur l’informatique « coté détente ».


On peut être accompagné de personnes là pour nous initier gratuitement aux ordinateurs.


Je pense que c’est bien car savoir se servir d’un ordinateur cela peut donner un plus dans la vie professionnelle.


Je ne connaissais pas ces personnes (très sympa) et moi et les autres on n’a pas tout suivi et pas tout compris (ex : différence entre Mef et Mif, signification d’EPN (espaces publics numériques).

 


En fin de matinée, les organisateurs nous ont demandé si on n’avait pas de questions à leur poser.


Quelques adresses utiles :

- MEF du cotentin (maison de l’emploi et de la formation) : 1 rue d’anjou 50130 Cherbourg Octeville. Tél. : 0233016464


- Maison Olympe de Gouges rue de l’île de France 50130 Cherbourg Octeville. (Tél. : 0233018990)

 

- Maison F Giroud 1 rue de Neufbourg 50100 Cherbourg Octeville. Tél : 0233445444


Claude

Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 22:51

Fily (la tante d'Habsetou:une nouvelle stagiaire) nous a résumé sa vie :

La mère de Fily décède chez elle à la suite d’un accouchement. Dans son pays (le Mali) les femmes accouchent à la maison, ce jour là la panne d’électricité a été fatale ! Fily perd sa mère à l’age de 6 ans. C’est sa grande soeur qui prend le rôle de la mère. Depuis ce temps là Fily veut aider les femmes et leurs enfants. Elle a dès l’enfance la volonté de construire une maternité au Mali.



Au Mali les hommes sont polygames. Son père avait 3 femmes. Du coup Fily  a beaucoup de demi- frères et sœurs. Au Mali, nous dit Fily « les hommes ne s’occupent pas de leurs enfants », c’est le rôle de la mère.



Les femmes restent au foyer et les hommes vont travailler. Il n’y a pas de contraception donc les femmes ont beaucoup d’enfants. Dès leur naissance les filles sont destinées à se marier. Ils s’arrangent entre familles pour marier leurs enfants. Des l’âge de 12 ou 13 ans les filles sont mariées ! Elles n’ont pas le droit d’aller à l’école, il n’y a que les garçons qui étudient. Seules les filles aînées ont le droit d’aller à l’école. Sa grande sœur est allée à l’école. Faute de moyen elle emmène sa sœur à l’école en la cachant sous la table. Fily voulait aller  à l’école mais elle n’y avait pas le droit. Peu importe cette interdiction, elle ira quand même ! La maîtresse la trouvera cacher sous la table et lui dira quelle ne peut pas rester dans la « classe des grands ». Pendant 3 ans elle n’a pas été inscrite car les instituteurs croyaient qu’elle allait « tout lâcher ». L’école est gratuite au Mali mais il n’y a pas de table ni de chaise, on écrit par terre. Quelques années plus tard il y avait des ardoises à disposition, mais il fallait les acheter. Ces achats ont été possibles grâce à la vente de beignets et à l’organisation de soirées dansantes mises en place par Fily et ses amies. Les filles devaient travailler plus que les garçons à l’école.


Les pères veulent que leurs filles quittent l’école pour les marier. C’est ce que voulait le père de Fily. Mais elle a fuit car elle ne voulait pas de cette vie. Elle va quitter le Mali, va vivre en Mauritanie qui connaît la guerre en 1989. Elle travaille alors comme garde d’enfant, femme de ménage … En 89 elle décide de vivre en France. Fily prend l’avion avec un français (médecin) rencontré en Afrique pour aller à Paris. A l’aéroport il y avait des tapis roulants ! Elle  en avait peur car c’était la 1 ère fois qu’elle en voyait. Arrivée a l’hôtel elle voit un ascenseur elle ne voulait pas y monter : c’était nouveau et trop moderne pour elle qui venait de la brousse ! Au Mali pas de couteau ni de fourchette, on mange avec les mains ! Tout était trop moderne pour Fily. Elle s’installe à Carteret avec son mari mais elle n’était pas bien : malaises, vertiges (le mal du pays)… Après 4 mois à Carteret elle repart au Mali pour faire le point. Après 2 mois elle décide de  revenir en France, décidée à y rester et sûre que sa vie n’était plus au Mali.



Depuis elle a crée une association : «  petit porteur » (siège à Bricquebec) qui marche très bien.

Le 06 novembre, elle revient à l’AFB pour nous parler de cette association.

Je vous écrirai à mon tour un article sur ce thème.

Vanessa

Repost 0
Published by AFB - dans Rencontres
commenter cet article