Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de l'AFB du FJT Cherbourg
  • : Blog créé et animé par les stagiaires de l'Atelier de Formation de Base du Service Formation du Foyer de Jeunes Travailleurs de Cherbourg-Octeville, dans le cadre d'un projet soutenu par le Contrat Urbain de Cohésion Sociale.
  • Contact

Téléchargements

logopdf.png
Compte-rendu d'une formation en atelier d'écriture

Recherche

277162 264270040270164 877868712 n

Archives

Partenaires

L'Atelier de Formation de Base du FJT appartient au réseau bas-normand des AFB, inscrit dans le Programme de Formation de Base de la Région Basse-Normandie et du programme IRILL de l’État, avec le soutien du Fonds Social Européen et du Conseil Général de la Manche. L’AFB du Foyer de Jeunes Travailleurs est implanté sur le territoire de la Communauté Urbaine de Cherbourg-Octeville dans le cadre d'un partenariat établi avec le CPS Formation.










Qui sommes-nous ?

Bonjour et bienvenue dans le blog de l’atelier de formation de base crée par Sophie Jégou (formatrice et "blogmaster") et animé par ses stagiaires.
Nous sommes les stagiaires de l’atelier de formation de base (AFB) du FJT de Cherbourg. Notre remise à niveau consiste à développer nos compétences de base en français et en maths afin de faciliter notre insertion sociale et professionnelle.
Hommes, femmes, personnes issues de l’immigration ou non, jeunes et moins jeunes, nous sommes les animateurs de ce blog qui aura pour fil rouge la mise en valeur de nos textes produits en ateliers d’écriture et l’ouverture culturelle qu’elle induit. Ces ateliers s’épanouiront entre autres autour du thème des cinq sens. Parallèlement à cet heureux « maniement des mots », de multiples moyens d’expression  seront également développés (arts plastiques et créatifs, art du doin-ankyo etc.).
Bonnes visites dans ce lieu d’expressions.
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 22:38
Le thème de la pièce :

Nous sommes allés, avec Sophie, voir une pièce  sur le monde du travail, sur l’usine et ce qui s’y passe : les relations patron et ouvriers  ...

Le patron dans cette pièce est dur parce qu’il réclame beaucoup à ses ouvriers.

L’employeur est « en décalage » par rapport à ses ouvriers. Ils sont représentés par des syndicalistes souvent nerveux, en révolte qui veulent défendre le droit des ouvriers.



 La pièce est drôle et pourtant la vie d’ouvrier est souvent dure : se lever à 4h00 du matin, faire les mêmes choses (travail a la chaîne).

Les accidents de travail et les maladies liées au travail (amiante) sont fréquents. L’ambiance est parfois difficile entre collègues (syndiqués et non syndiqués ...)    

 




La mise en scène :   

Le Décor est très simple, c’est voulu peut être parce qu’il a besoin de place pour incarner plusieurs personnages en mouvement ; peut être aussi pour symboliser le monde de l’usine.


Les personnages : un seul comédien  pour plusieurs rôles !


L’éclairage : pas d’effets spéciaux, une lumière blanche, un néon au dessus de la scène, trois ou quatre spots.


Les Objets : il y avait très peu  d’objets : une chaise à roulettes, un cahier puis des notes sur des petits  cartons. 

Les Costumes : 

Pas de costume mais une tenue de tous les jours qui ressemble aux vêtements portés par les ouvriers de l’usine.

Des sons des bruits

Beaucoup de sons pour imiter différentes machines (à coudre .visseuses / dévisseuses)  

                                                                                                                                                                                                                                

Les gestes : Enormément de gestes (bras en l’air, grandes enjambées ...)



Ce qui m’a le plus touché ce soir là dans cette mise en scène, c’est bien sur le personnage unique qui va lui même représenter d’autres genres de personnalités.

Il a donc différents rôles à jouer.

 Qu’il ait su apprendre autant  de textes par coeur  c’est ce qui m’a semblé pour moi le plus difficile car impossible à mémoriser pour moi.


Maintenant je dirais que ce qui m’a fait le plus rire c’est quand il fait entrer le personnage qui l’accompagne (Dédé)   tout le long du show. Là c’était très comique car Dédé est grincheux et pense souvent à l’apéritif !

Pour moi, il est tout le temps sur la défensive mais il reste un personnage hors du commun  et c’est aussi drôle quand il parle des syndicalistes qui  tous cherchent à avoir raison et cela finit donc en colère générale.

 Et puis il y a aussi bien sur le journaliste qui lui  reste sérieux tout en posant les bonnes questions.

Ce journaliste m’a fait rire, de même que  les personnages des directeurs qui  sont très bien imités.


Jérôme.

J'étais aussi présente et voici ce que je peux ajouter :

La  mise en scène m’a surprise car le comédien était tout seul et il faisait plusieurs personnages.

Il n’y avait pas de décor et pas de costumes.

En général au théâtre il y a plusieurs comédiens, il y a des décors et ils portent de beaux costumes et sont maquillés.


Mon avis :

Il n’y avait pas de décors ni de costume mais cette pièce m’a beaucoup plus.

Car il nous montre le monde du travail avec de l’humour même si le monde du travail n’est pas facile. C’était bien.

                                                                      Vanessa

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Emilie Constantin 23/01/2009 15:08

Je travaille pour le festival "Passeur de mots". J'ai moi aussi été beaucoup touchée par ce spectacle de conte, et par le personnage de "Dédé", homme "ours" qui cache une grande tendresse. Après le spectacle, Nicolas Bonneau, le conteur, a dit "avoir été touché par l'écoute particulière du public". Alors merci à vous d'avoir eu cette générosité et merci pour votre blog.